« Finalement je ne vais pas te prendre, je préfère prendre Mireille, je sais que tu veux un troisième enfant, je n’ai pas besoin de quelqu’un en congé maternité. »

Un collègue de conservatoire cherchant une nouvelle accompagnatrice, s’adressant à celle-ci alors qu’elle vient de faire une fausse couche

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :